20 juil. 2011

Wakfu | Attaque Mortelle

Mais si ça continue je vais finir par ré-entretenir ce blog !!! Saperlipopette! Petite maj illustration comme promis. Il s'agit de la dernière carte que j'ai faite pour Wakfu TCG : Attaque mortelle. Du coup je met le rough + le clean. Et pis voilà pour aujourd'hui ! / Merci-Bizou

Le clean :



Et le rough bonus :

16 juil. 2011

CFSL Process - La collection de dvd



Dans mon dernier post, j'avais parlé de la collection de dvd que nous avons lancé chez CFSL Ink au mois de février dernier. Si vous n'en avez pas déjà entendu parler, CFSL Process, qu'est ce que c'est? C'est une gamme de DVD ROM qui met en avant les démarches artistiques de différents auteurs. Entre approches techniques et analyses de l'image, on découvre pendant environ 2 heures la fabrication d'un visuel de A à Y. Pour le "Z", en général l'auteur se réserve une dernière séance de travail chez lui pour finaliser l'image, quand cela devient vraiment du détail ou du fignolage (pas forcement très excitant à regarder quand on a comprit les principes fondamentaux pour arriver au rendu fixé). Durant ces 2 heures on est donc plongé avec l'auteur dans l'analyse de son propre travail, et au delà de l'image, c'est tout un tas de d'informations sur leur propre apprentissage, leurs expériences et tout ce qui leur traverse l'esprit durant leur processus de création. D'où le nom "Process", plus que l'exploit technique ou l'aspect tutoriale que l'on peut déjà trouver chez la concurence : gnomon / massive black, on a mis l'accent sur le côté "démarche" en compagnie de l'auteur, et faire en sorte qu'il soit un maximum présent à l'image pour transmettre ses idées. Derrière cet aspect du montage, il s'agit de ramener une dimension humaine, faire "comme si" on était avec la personne, à la maison, ou au bistrot du coin, à transmettre des choses qui peuvent paraitre simples, mais qui jumelées à l'image en work in progress, deviennent de véritables pépites d'or que j'aurais moi même rêver avoir lorsque j'étais encore étudiant. Et même aujourd'hui, et notamment durant la réalisation de ces DVD en étroite collaboration avec les auteurs, j'ai pu profiter de cette avalanche d'informations en direct avec eux. Je me souviens durant l'enregistrement des commentaires de Black Frog, j'étais tellement absorbé par son histoire de serpent et les diverses anecdotes qui venaient nourir son illustration que j'en oubliais de checker l'enregistrement du son. ET MALHEUR, mon enregistreur avait planté. Cela faisait plus d'une heure que nous avions commencé les commentaires. Impossible de savoir si l'audio avait bien été enregistré. J'ai d'ailleurs du arreter le tournage pour cette faute d'inatention. Ce n'est que 2 mois plus tard que nous nous sommes revu pour finir les commentaires. Entre temps j'avais réussi à restaurer le son via une manipe complètement farfelue... Ces 2 sessions d'enregistrement sont d'ailleurs assez identifiables pour ceux qui ont acheté le dvd. La qualité du son est vraiment meilleure dans la seconde partie, et la lumière est également beaucoup plus flatteuse. Lors de la première session, on avait eu le droit à la grosse soufflerie de la salle serveur, les bruits des photocopieuses, et pour couronner le tout, un orage et une pluie battante sur la grande verrière qui nous servait de toit :D : un cauchemar donc !

Je crois que je suis bien rentré dans le vif du sujet pour parler de la fabrication, comment j'ai du m'y prendre pour gérer ces 3 premiers dvd de front. L'objectif fixé avec Kness et made étant de pouvoir sortir notre gamme pour le festival d'Angoulême.

Dans un premier temps, avant de commencer, l'idée du split-screen etait là. Envie de voir l'auteur, le voir en train de travailler, avec la capture d'écran juste à côté et l'image en train de se faire. En poussant ce principe d'écrans divisés, j'ai eu l'idée de générer une troisième source video, celle de l'auteur confortablement installé, en train de commenter son travail.
Nous avons donc décidé de contacter les premiers artistes avec qui nous voulions travailler : Black Frog, Aleksi Briclot (avec qui nous étions en train de faire son Artbook), et Emmanuel Malin.

Après quelques échanges individuels avec eux, je savais où aller, il me restait à définir mon plan d'attaque pour travailler le plus vite possible.

Phase 01 > Tournage et capture de l'image
Pour Black Frog, on avait réussit à faire ça en 2 jours. Juste après la Japan Expo 2010, je venais dans son bureau pour lancer ma caméra de temps en temps. Au final 7 heures de bande, et 9 ou 10 heures de capture video.
Pour Manu, ce fût 2 dimanche après-midi. Je travaillais dans le bureau juste derrière lui. Du coup on papotait, et de la même manière je m'occupais de la caméra pour varier les angles, et changer les bandes. 7 ou 8 cassettes plus tard, pour une durée de capture équivalente à celle de Black Frog, on avait plié son image.
Pour monsieur Briclot, ce fût une autre affaire... Je crois qu'on a du faire 5...6.. ou 7 sessions. Je précise qu'à chaque fois je devais tout réinstaller dans une salle de réunion (que nous partagions à l'époque avec Nolife et Gameblog). Les lampes, la table, l'ordi, les rallonges, la caméra etc... On avait commencé fin juillet pour les 2 roughs préparatoires, puis mi-août pour un premier jet de l'image plus poussée, puis les sessions se sont rapprochées.. de plus en plus... Il fallait s'activer car mis à part le DVD, c'était la couverture de son artbook qu'on devait envoyer chez l'imprimeur :D. Au final, je crois que j'ai du faire 10 cassettes, et plus de 20 heures de capture vidéo.

Phase 2 > Préparation des montages capture
AHAHA, C'est ici qu'à commencé la souffrance.
Pour faire court, Les incompatibilités de formats, le poid des fichiers, les conversions vidéos de Windows à MAC, cela a duré des jours entiers. J'avais piqué l'imac de Kness que j'avais carrément mis sur mon bureau, et je lançais des calculs, ça plantait, je relançais.. ça replantais, je faisais des conversions segmentées pour éviter les plantages. Parfois à la fin du calcul je découvrais que la taille de la vidéo n'était pas le bon, ou que le codec avait détérioré l'image. C'était la GUERRE!. Je me suis véritablement arraché les cheveux. Imaginez juste... réduire 20 heures de captures, à 2 heures de vidéo avec un logiciel PC que je ne nommerai pas parce qu'il n'en vaut pas la peine. Il faut enlever tous les moments où l'artiste travaille hors photoshop, les moments ou il ne se passe rien à l'écran etc.. segmenter et gérer un pourcentage d'accélération pour les différentes phases du process... LA GUERRE!

Phase 3 > Enregistrement des commentaires
J'installe un endroit, l'auteur arrive, on discute un peu, on est en retard, on enregistre, c'est l'automne, il fait nuit à 18h30, et la lumière passe de "super ensoleillé" à "super il fait tout noir". Encore un autre calvaire à gérer en post prod pour l'étalonnage.

Phase 4 > Synchronisation des 3 sources vidéos
Dans mon logiciel de montage, je gère trois pistes vidéo et une piste audio. Trois d'entre elles doivent être parfaitement calées. La piste vidéo qui filme l'auteur peut être arrangée selon les propos de l'artiste, ou les moments de pause dans les commentaires.

Phase 5 > Montage et animation
Je mets en avant la capture, ou l'artiste, parfois les 2 ensembles, parfois avec la vue d'ambiance. Puis j'anime les changement de split-screen. Je crée aussi les différents éléments graphiques qui viennent habiller la vidéo : un genre de générique de présentation, une fin, des inserts pour signaler des infos importantes etc...

Phase 6 > Voir et revoir
Visionner dans son canapé très attentivement chaque dvd avec un bloc et un crayon, détecter les bugs, les désynchro images/sons, Les anims foireuses, etc...
Faire les modifs, re-exporter, re-revoir, re-modifier etc...

Phase 7 > Nettoyage du son
Écouter l'audio bout par bout et enlever les bruits parasites, ou couper les phrases obscures qui n'ont jamais trouvée de fin :D.

Phase 8 > Export final.

Phase 9 > Rassembler tout les contenus bonus des DVD.

Phase 10 > Création de la jaquette avec Kness et Made.

Phase 11 > Déclinaison graphique sur les livrets intérieurs, les DVD.


Phase 12 > Phase de test entre nous, dernière ligne droite.

Phase 13 > Production
On envoie tout chez le prestataire qui nous grave les dvd.

Phase 14 > Le site
Made génère une maquette de site web et Kness l'intègre en html. On fignole tout ça avant de lancer le site.

Phase 15 > Générer les vidéos promo
Le générique légèrement revu pour en faire une bande annonce, les 3 extraits visibles ci dessous :).

Phase 16 > Aller à Angoulême avec les DVD.

Phase 17 > Se réjouir en buvant de la bière et découvrir le produit fini.


Phase 18 > Recevoir des mails de personnes qui ont acheté les dvd et qui ont apprécié, qui ont adoré, à qui cela a grave apporté...
Personnellement, c'était ma phase préférée !! Et même si je vois plein de truc que je regrette (contre lesquelles je ne pouvais pas grand chose, si ce n'était de tout refaire), je suis assez content de voir que les gens apprécient le résultat. Sur ce... j'arrête de me lécher le corps.

Je tiens juste à remercier quelqu'un en particulier avec qui j'ai vraiment beaucoup échanger pour arriver à faire c'est DVD, mon poto Aleksi... que je me suis permis de vanner un peu gentiment dans mon post :). Je ne compte pas les heures de bavardages qui m'ont vraiment servi à faire tout ça. Voilà :) Aleski : Merci/Bizou!

Et bien sur merci à Kness et Made de m'avoir fait confiance sur ce projet que j'ai tenté de mener au mieux :)

Prochain post > des dessins.
Ps: Toi ami lecteur, si tu as tout lu, je te félicite, j'espère ne pas avoir été trop chiant, et pardon.. oui pardon pour les fautes deaurtografeu...

les extraits :